lundi 3 avril 2017

SANS ÂME — CARRIGER GAIL & REM — 5+/5



«- Je n’ai jamais rampé devant quiconque !


-Chacun est amené à acquérir de nouvelles et enrichissantes compétences au cours de sa vie. »



Manga / Romance

Pika 2014 / 2012 USA

229 pages

RÉSUMÉ :
Angleterre victorienne, XIXe siècle. Primo, Alexia Tarabotti n’a pas d’âme. Deuxio, elle est encore célibataire. Tertio, Londres est envahie de créatures fantastiques qui n’en font qu’à leurs têtes comme ce vampire qui a été pris d’une envie soudaine de la mordre, elle, Alexia ! So chocking !


COMMENTAIRE :

Autant les romans je n’avais pas spécialement accroché, je crois ne pas avoir lu le dernier d’ailleurs. Autant cette version graphique est juste magnifique !

Les personnages sont bien retranscrits, la mise en page superbe, les romans de Gail Carriger se prêtent tout à fait à cette version shōjo. Il est dommage que seuls les 3 premiers soient adaptés.
La dessinatrice américaine Rem a bien su retranscrire l’époque victorienne/romantique/steampunk de l’histoire. Par contre je n’ai pas lu « Vampire kisses » son manga, donc je ne sais pas si les dessins et la mise en page y sont aussi bien.

J’ai lu les bouquins il y a 2 ans maintenant du coup je ne me rends pas compte s’il manque beaucoup d’infos par rapport à eux, mais pas spécialement il me semble. A part l’état de paranaturel d’Amélia et son ascendance italienne qui n’est pas vraiment abordée ici.
Celle-ci me fait penser à une autre femme forte et pleine d’humour caustique qu’est Amélia Peabody, l’époque est la même, elle aussi est indépendante et épouse une espèce d’ours :)
On notera quand même que seul les vampires et loups-garous sont mis en avant dans le récit, comme si d'autres créatures ne pouvaient exister.
Il est plutôt drôle de voir que c’est Amélia qui passe pour une sans « âme » car paranaturelle (neutralise les pouvoirs surnaturels) alors que d’habitude c’est plutôt les créatures surnaturelles qui n’ont pas d’âme.

Depuis quelques temps les loups solitaires disparaissent et des vampires sans ruche attaquent dans les rues de Londres des humains. Du coup le bureau surnaturel de la Reine Victoria enquête dessus, Amélia par la force des choses va se mêler de l’affaire. Pour cela elle sera aidée par son futur loup-garou de mari Lord Maccon, et son meilleur ami Lord Akerma, un vampire haut en couleur.
La solution est somme toute simple : comme d’habitude quelques humains se sont dit "tuons avant d’être peut-être tués". Pour cela ils ont conduit des expériences pas vraiment officielles ni soft sur des surnaturels. J’ai trouvé bizarre qu’Amélia ne puisse pas neutraliser le golem (animé par les scientifiques américains avec le mot VIX) en le touchant, c’est de la magie d’animation donc pourquoi.
Amélia est recrutée pour être la troisième partie du triumvirat du conseil de l’ombre de la Reine en fin de tome.

J’espère me procurer les 2 autres tomes rapidement, j’ai hâte de voir si l’adaptation est aussi bonne. Un vrai coup de cœur pour moi cette adaptation.

PORTRAIT-CHINOIS :

*   Chiffre : 3 conseillés de l’ombre.
*   Couleur : rouge sang de l’exsanguination.
*   Mot : amour vache d’Alexia et Conall.
*   Objet : ombrelle arme bien pratique et discrète.
*   Personnage : Lord Akerma le dandy vampire.

GRIBOUILLDOLIE :

Quelle belle nuit pour récolter une âme.
Avant / Après

A CONTRARIO :

Avec esprit



Toujours
@++
nono

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire