mardi 9 mai 2017

LA FAUCHEUSE — SHUSTERMAN NEAL — 5+/5



« Le concept du siège B, où un passager se retrouvait pris en sandwich entre deux autres personnes, avait été éliminé avec d'autres désagréments comme la maladie et le gouvernement. »


Roman / S-F

Robert Laffont 2017 / 2016 USA

493 pages

RÉSUMÉ :
Les commandements du Faucheur :
Tu tueras.
Tu tueras sans aucun parti pris, sans sectarisme et sans préméditation.
Tu accorderas une année d'immunité à la famille de ceux qui ont accepté ta venue.
Tu tueras la famille de ceux qui t'ont résisté.


COMMENTAIRE :

Pour le coup mon avis n'est pas original comme de nombreuses personnes j'ai adorééééé ce livre, vivement la suite.
Le style d'écriture est fluide, la structure des chapitres ressemblent beaucoup à un thriller, avec le petit cliffhanger de fin pour obliger la lecture du suivant, ce qui abouti en général à pas se coucher méga tard.

On est dans un monde libéré de la mort grâce à la gestion totale, de tout les aspects de la vie quotidienne, par Thunderhead une IA indépendante, source de toutes les connaissances.
Par contre la terre ne pouvant pas subvenir aux besoins de tout les êtres humains, l'équilibre est maintenu artificiellement par une brigade de tueurs indépendante : les faucheurs.
L'histoire se situe à un moment charnière, en effet cette institution qui se doit de rester irréprochable au vu de sa fonction, est partagée entre 2 visions qui s'opposent : celle morale du début de la création du conseil qui suit les 10 lois; celle plus récente menée par Maître Goddard qui souhaite en finir avec cette politique austère et vivre la vie d'une rockstar.
On suit ainsi la formation de 2 nouveaux faucheurs, un dans chaque camp, et comme dans highlander il ne pourra en rester qu'un.

L'univers est riche, les problématiques liées à l'immortalité bien développées et variées. Un vrai plaisir à lire, mais si parfois les rebondissements sont évidents.
Je me suis procurer le premier tome de la saga des fragmentés, je suis assez curieuse de découvrir un autre univers de cet auteur.

PORTRAIT-CHINOIS :

*   Chiffre : 2 apprentis au lieu d'un.
*   Couleur : Crème de la robe de Maître Faraday
*   Mot : Stagnation de cette vie immortelle combattue par l'Ordre Toniste grâce à la vibration divine.
*   Objet : Nanites de soin, d'humeur, de sensation...
*   Personnage : Dame Curie représentante du coté morale des faucheurs vs Maitre Goddard du coté obscure.

GRIBOUILLDOLIE :

 Classique arme de travail
Avant / Après

A CONTRARIO :

Les tondeuses



Je t’aime
Idem
@++
nono

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire