mardi 9 mai 2017

LE CHEMIN DES DIEUX — DEPOTTE JEAN-PHILIPPE — 2/5


« Je veux dire qu'il est difficile, au Japon, de savoir où commence le sacré. »
 Roman / Fantastique

Folio 2015 / 2013 France

560 pages

RÉSUMÉ :
Quand il apprend la disparition d'Uzumé, la femme qu'il a voulu épouser douze ans plus tôt, Achille abandonne sa vie française pour se rendre à Tôkyô. Une fois arrivé, il va de surprise en surprise. Une catastrophe énergétique inexpliquée précipite le pays vers l'obscurité. Son meilleur ami s'est suicidé. Et Uzumé n'a jamais été kidnappée. À sa place, c'est une vieille femme dont on pleure la disparition : la doyenne de l'humanité... Qu'arrive-t-il au Japon? Pourquoi l'ami d'Achille est-il mort? Et qui est vraiment Uzumé?
En voulant répondre à ces questions, Achille va pénétrer dans un monde où se mêlent l'éternel et l'éphémère, la tradition et la modernité, un monde que les dieux intemporels n'ont jamais abandonné. Un Tôkyô inconnu, aussi beau que dangereux.


COMMENTAIRE :

Je suis tombée sur ce livre en découvrant la chaine YouTube de l'auteur Jean-Philippe Depotte, qui décortique des classiques de la littérature sous l'angle des 4 éléments naturels, eau/feu/terre/air.

Il a vécu au Japon à l'image de son personnage principal, Francis qui y revient pour l'enterrement d'un vieil ami.
Ici se rejoue la légende de la sortie de la grotte d'Amaterasu transposé au Japon moderne, avec pour but de rebénir le pays pour les 1000 prochaines années. On suit deux camps qui s'opposent dans la réalisation de la reconstitution de la cérémonie ; celui de Susanoo qui préfère un Japon qui change et donc essaye de perturber le retour de sa sœur Amaterasu, dont les partisans prônent plutôt la constance. On retrouve littéralement les kamis qui fréquentent les mortels. A travers cette quête on ressent bien toute l'ambivalence du Japon qui souhaite rester tel quel (religion, savoir faire, monuments...) mais qui pourtant est à la pointe de la modernité (technologie, énergie, recyclage...).
Je n'arrive pas à me rendre compte s'il faut connaître un peu la mythologie Shinto ou pas pour savourer le livre, vu que je la connais un peu.

J'ai eu beaucoup de mal avec le héro par contre, qui justement se prend pour ça : un héro avec zéro instinct de survie. Du coup le livre ne m'a pas beaucoup plu malgré son potentiel, j'aime beaucoup ce type de fantastique où le divin s'invite dans notre réalité, comme dans Percy Jackson ou American God. J'ai aussi beaucoup aimez la couverture broché du livre un peu moins celle de la version poche.

La plume de Jean-Philippe Depotte est plutôt agréable, si vous aimez le Japon et le Shinto lisez-le vous accrocherez peut-être.

PORTRAIT-CHINOIS :

*   Chiffre : 2 clans opposés, celui de Susanoo et d'Amaterasu
*   Couleur : Noir qui tombe au fur et à mesure sur le pays
*   Mot : Stoïcisme face aux dangers et événements surnaturels
*   Objet : Kirin empaillé objet du rituel mais corrompu
*   Personnage : Francis témoin des événements divins

GRIBOUILLDOLIE :

Un ange passe
Avant / Après

A CONTRARIO :

Les allées du mortel



@++
nono

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire